Le lieu – Domaine du Noyer en Limousin au cours des Temps

« LES PIERRES PARLENT…..pour QUI SAIT LES ENTENDRE »

« Voilà 30 ans lorsque commencèrent les travaux de réhabilitation de ce vaste Domaine l’histoire du Lieu semblait débuter aux alentours de 1500. Les familles qui pouvaient en témoigner corroboraient cette hypothèse. Les premiers écrits disponibles le concernant remontaient à l’aube du XVI ème siècle.

Pourtant au fil des temps , au fur et à mesure de l’avancement des travaux, les traces nombreuses mises à jour ouvrirent d’autres pistes de recherches. : découverte sur site d’urnes cinéraires , de base et de fûts de colonnes permettaient raisonnablement de faire remonter le peuplement du site au cœur  de l’époque Romaine

,La proximité de vestiges mégalithiques importants venaient conforter l’origine antique du lieu.

Puis la maison elle-même nous incita à revoir nos théories.

Si l’origine renaissance, puis grand siècle du lieu, ne faisaient aucun doute l’architecture du cœur de la maison semblait relever ,dans ses parties bâties et sculptées ,les plus anciennes ,de périodes Médiévales incontestables. Mais tout cela ne relevait que de la pure spéculation !

Jusqu’au jour ou , gravé dans la pierre , sur le montant d’un portant , nous apparurent des signes cabalistiques, cachés par les enduits et le noir de fumées : deux croix pattées, dont l’origine Templière était incontestable, accompagnées , sur l’un des blocs taillés, d’une croix celtique compagnonnique.

La vieille demeure ,d’un coup, venait de prendre deux siècles de plus …au minimum. »

 

Oui, vous m’avez compris, le Domaine du Noyer , est plus qu’un lieu de vie : c’est une histoire vivante qui, de la nuit des temps, témoigne à sa manière

Et sur ce long chemin j’invite chaque jour que Dieu fait, mes hôtes de passage ,à me suivre

Peut-être un jour en ferez-vous parti

 

La  « Cuisine Médiévale » où depuis des siècles les « Pèlerins de StJacques de Compostelle » sont accueillis

cuisine médiévale

 

« L’Escalier tourne à gauche », chef d’œuvre compagnonnique, par lesquels le combat « en défense » permettait au défendeur de prendre l’avantage

escalier tourne à gauche

 

La façade « Grand Siècle »  par laquelle « la maison-forte », prend des airs de Grand Logis .et fait oublier ses origines templières

façade Grand Siècle

 

Le Domaine du Noyer  vers 1680 ,

sous le règne de Louis XIV

Plan original  de la propre main d’un fils Réault,(famille souche du Marquisat du Noyer)  disciple de Vauban L’habillage « Grand Siècle » des jardins efface la demeure Médiévale.et gomme la chapelle templière dont les portes d’accès à la partie Sud Ouest du logis seront murées jusqu’à notre arrivée;

Plan XVII

 

LES IMMENSES GRANGES

, contemporaines de TURGOT , alors intendant général du Limousin ,qui, par leur importance , leur caractère ostentatoire et la place donné au chef d’exploitation logé dans une aile du Logis seigneurial, montrent que la « noblesse d’épée change » et souhaite voir entrer la production agricole dont elle tire ses revenus dans le  « monde de l’économie moderne».

Les grandes famines liées au dérèglement climatiques de 1693  1694 et de 1709  qui ont provoquées le décès par la faim de 1.800.000 personnes, sur 22.000.000 d’habitants que compte alors notre pays ne sont pas oubliées ( le Limousin avait alors payé à ces famines un immense tribut)

charpente XVIIIs

 

le domaine vu du ciel

 

 

 

 

L’étang, 

: le Limousin est une terre d’étang.

Ceux-ci ont été crée par les Moines de l’Ordre Hémérétique de Grandmont .

La maison mère de cet ordre, majeur au Moyen Age , se trouvait au cœur du Massif d’ Ambazac , dont les reliefs boisés se déploient face au Domaine du Noyer.

Paysages splendides et apaisants !!

A voir absolument !

100_1369